Arrêt du blog

Comme vous l’avez remarqué, il ne se passe plus rien sur mon blog.

J’ai pris la décision de mettre en pause indéfinie mon blog. Je ne publierai plus rien.

J’ai hésité à le supprimer complètement, mais je le laisse ouvert à tous pour glaner quelques recettes si vous en avez besoin.

J’ai supprimé définitivement mon ancien blog, qui recevait des commentaires désobligeants et était envahi de publicités.

Alors merci à toutes et tous pour votre fidélité, vos commentaires. Mais c’est une page qui se tourne pour moi. Je n’ai plus aucune envie d’écrire quoi que ce soit par ici.

Je continuerai à vous rendre visite de temps en temps.

Peut-être à bientôt.

 

Babka vanille noisettes

Si vous êtes très gourmand, cette brioche est faite pour vous!

La Babka est un pain ou brioche, originaire des pays de l’est, souvent fourré avec un mélange avec des noix, ou noisettes, ou autre, et ensuite torsadé. Un régal!

J’ai trouvé cette recette via Pinterest, sur un site américain. Je l’ai traduite, et voici donc la marche à suivre.

 

Babka 1

 

Pâte

80g de lait tiède

15g de levure fraîche

280g de farine

1 pincée de sel

80g de beurre

1 oeuf

Farce

50g de sucre

70g de beurre pommade

70g de noisettes

1 gousse de vanille fendue en deux pour récupérer la pulpe

 

Dans un petit récipient, mélanger le lait, la levure et le sucre. Laisser activer 5 à 10 minutes, jusqu’à ce que ça devienne mousseux.

Dans un grand récipient, mélanger la farine et le sel. Ajouter le premier mélange, et mélanger jusqu’à ce que la pâte soit lisse. Ajouter l’oeuf, mélanger à nouveau. Ajouter le beurre, petit à petit, mélanger.

Sur un plan de travail fariné, pétrir une dizaine de minutes, jusqu’à ce la pâte soit lisse et élastique. Former une boule, mettre dans un saladier, et laisser reposer (recouvert d’un torchon) jusqu’à ce que la pâte ait doublé de volume, soit 1 à 2 heures.

Torréfier les noisettes, et les réduire en poudre au robot.

Mélanger les ingrédients de la farce dans un petit récipient, et réserver.

Une fois la pâte levée, la dégazer sur une surface légèrement farinée. La rouler en un rectangle de 5 mm d’épaisseur.

Etaler la farce sur le rectangle, et laisser une petite marge sur les bords de la pâte.

Rouler comme un gâteau roulé. Serrer les extrémités. Etirer la pâte un peu, elle doit mesurer environ 38 cm. Plier la pâte en deux, puis la torsader en un 8. S’il y a assez de pâte, on peut même la tordre deux fois.

Placer la pâte dans un moule à cake recouvert de papier sulfurisé, puis laisser reposer couvert d’un torchon, pendant 30 min à 1 heure (la pâte doit doubler de volume).

Brioche2

Préchauffer le four à 180°C, chaleur tournante.

Quand la brioche a doublé de volume, mettre des morceaux de farce s’il vous en reste, sur le dessus de la brioche, et enfourner pour 30 à 40 minutes, jusqu’à ce qu’elle soit dorée. Elle doit sonner creux si on tape sur le fond. Facultatif: saupoudrer de sucre glace la brioche.

Laisser refroidir complètement jusqu’à dégustation.

 

Babka3

Pour le petit-déjeuner, ou pour le goûter, c’est un délice assuré…

 

Sur cette note ultra gourmande et délicieuse, je vous souhaite une bonne semaine!

 

Cramique

Vous connaissez le cramique? C’est un pain  brioché d’origine belge, fourré aux raisins secs. On le trouve aussi dans le nord de la France. C’est un vrai régal: plus léger qu’une brioche et idéal pour le petit-déjeuner, voire le goûter.

J’ai trouvé cette jolie recette sur le blog de Dlicedorient, j’ai modifié deux trois choses, mais presque rien.

Cramique

 

Pour 2 cramiques

500g de farine T65

100g de sucre

3 oeufs + 1 jaune pour la dorure

250g de raisins secs

30g de levure fraîche de boulanger

100g de beurre mou

20cl de lait

1 pincée de sel

Sucre perlé pour le dessus

 

Diluer la levure dans le lait tiède. Verser la farine, le sucre dans un saladier, faire un puits au centre et casser les oeufs. Mélanger, puis ajouter le mélange levure-lait, et le sel.

Pétrir la pâte en ajoutant le beurre en morceaux puis former une boule. La placer dans un saladier. Recouvrir d’un linge et laisser lever à température ambiante pendant 40 minutes.

Dégazer et aplatir la pâte sur un plan de travail fariné, puis incorporer les raisins secs. Former à nouveau une boule et laisser gonfler 50 minutes.

Former deux boules, recouvrir une plaque de papier sulfurisé et y mettre les deux boules de pâte. Couvrir et laisser reposer une heure.

Préchauffer le four à 200°.

Battre le jaune d’oeuf avec une cuillère à soupe d’eau et en badigeonner les deux cramiques. Parsemer de sucre perlé.

Enfourner et faire cuire 50 minutes (surveiller, ce sera selon votre four) jusqu’à ce que les cramiques soient bien dorées.

Sortir du four et laisser refroidir sur une grille.

 

Je n’ai pas moulé les brioches volontairement, et ça m’a fait deux belles brioches dodues.

C’était un vrai délice! Les invités qui l’ont dégustée à la maison, l’ont adorée! Et les deux cramiques n’ont pas fait long feu…😉

 

Cramique2

Sur cette note gourmande, je vous souhaite un bon début de semaine.

 

Foccacia {au levain} aux tomates séchées

J’ai longuement hésité à revenir par ici, j’ai failli tout arrêter, ne plus rien publier, mais finalement je reviens auprès de vous.

Après des vacances d’été magnifiques, après un été caniculaire… J’ai beaucoup de choses en retard à publier et à lire.

Je ne cuisine plus beaucoup, je n’ai plus envie. Mais je boulange beaucoup. Georges (mon levain) est en pleine forme, et il a même patienté trois semaines au frigo quand j’étais en vacances… Mais il est reparti de plus belle, et n’a même pas boudé!😉

Les recettes qui vont suivre seront placées sous le signe de la gourmandise…

La foccacia que je vous propose aujourd’hui est au levain. La pâte lève une première fois à température ambiante, puis lève lentement au froid au réfrigérateur. Il ne faut pas être pressé, mais le résultat est fantastique.

On peut très bien la faire avec de la levure de boulanger fraîche, mais il faudra bien sûr réduire le temps de pousse à 2 heures de pointage (1ère pousse) et 2 heures d’apprêt (2ème pousse).

Je vous explique comment je procède, avec les temps de pousse etc. Ca paraît long, mais ça n’est pas très compliqué.

Foccacia levain

 

400g de farine T65

160g de levain liquide

1 càs de sel fin

1 càs de sucre

200g d’eau tiède

60 ml d’huile d’olive

Tomates séchées, thym et fleur de sel

 

(la photo prise est une foccacia avec les proportions divisées par deux).

La veille de la dégustation, 15h15: dans le bol du robot mettre l’eau, le sel, le sucre, la farine, l’huile, puis le levain en dernier.

Mélanger quelques minutes en première vitesse, puis encore quelques minutes en vitesse plus rapide. La pâte va devenir lisse et élastique.

Verser sur le plan de travail, et la repétrir un peu à la main. Former une boule.

15h30: mettre la pâte dans un saladier, couvrir d’un papier cellophane, et laisser reposer (pointage) à température ambiante pendant 1 h 30.

17h: faire un rabat (c’est-à-dire prendre de la pâte et la « rabattre » sur elle-même, de chaque côté); reformer une boule. Recouvrir.

17h30: faire un rabat, puis mettre à reposer au réfrigérateur (saladier recouvert d’un papier cellophane).

22h: faire un rabat, remettre au réfrigérateur pour la nuit.

Le lendemain matin:

7h45: sortie du réfrigérateur, laisser la pâte de détendre à température ambiante.

8h: Dégazer la pâte en la pétrissant légèrement. Etaler la pâte dans une plaque ou dans un moule (environ 1cm d’épaisseur), avec de l’huile d’olive sur les mains. Ajouter les tomates séchées, du thym et de la fleur de sel.

8h10: seconde pousse (apprêt) pour 1 heure, pâte recouverte d’un torchon.

Préchauffer le four à 220° chaleur tournante.

Enfourner pour environ 25 minutes.

La foccacia va gonfler, va dorer.

 

Une merveille!

 

Foccacia 2

 

Cette foccacia est une vraie merveille, un vrai régal. Pour moi, la foccacia est vraiment un symbole de l’été par excellence… Avec un peu de jambon cru, quelques olives, un verre de vin rosé… J’adore!

L’été s’en est allé, et maintenant, place à l’automne!

Je vous dis à bientôt.

 

Nectarines rôties farcies aux amaretti

Il y a longtemps que je voulais goûter une recette typiquement italienne: les pêches rôties au four et farcies aux amaretti. Alors comme je cherchais un dessert léger, rapide et original, c’était tout trouvé!

Je n’avais que des nectarines blanches, mais ça a fait l’affaire et c’était délicieux!

IMG_1705

 

Voici les indications pour ce délicieux dessert:

5 nectarines (ou pêches) blanches

Amaretti tendres

Chair des nectarines

5 amandes entières

Beurre

 

Préchauffer le four à 200°C.

Couper en deux les nectarines (laisser la peau). Enlever les noyaux, puis prélever un peu de chair avec une cuillère italienne. Répartir les moitiés de nectarines dans un plat.

Dans un bol, émietter 5 ou 6  amaretti (à vous de voir) et mélanger avec la chair prélevée des nectarines. En garnir les moitiés de nectarines.

Mettre une amande entière sur chaque moitié de fruit.

Mettre une noisette de beurre sur chaque fruit.

Enfourner pour 30 minutes environ (selon votre four). La farce et les fruits vont dorer.

Laisser refroidir et manger tiède ou froid, avec une boule de glace vanille, ou une crème anglaise.

 

Nous nous sommes régalés, c’était un délice!

Bon début de semaine à vous tous!

Amaretti tendres

Je viens vous proposer des jolies petites douceurs italiennes… Les amaretti, vous connaissez? Ils peuvent être durs ou tendres, mais surtout, ils sont parfumés à souhait à l’amande amère… Tout ce que j’aime!

Ceux que j’ai réalisés sont des amaretti tendres, que j’ai utilisés dans un dessert (recette à venir).

 

IMG_1698

 

Pour une vingtaine de biscuits

 

200g de poudre d’amandes

2 càc d’arôme d’amande amère

100g de sucre en poudre

100g de sucre glace (la moitié suffit)

2 blancs d’oeufs moyens

 

Mélanger la poudre d’amandes avec 50g de sucre en poudre. Monter les blancs en neige avec le reste de sucre en poudre. Dans un saladier, mélanger la poudre d’amandes et l’arôme d’amande amère. Incorporer les blancs d’oeufs montés en neige, afin d’obtenir une pâte assez dense et collante. Mettre le sucre glace dans un bol.

Prélever des boulettes de pâte de la taille d’une noix, les rouler entre les paumes puis dans le bol pour les recouvrir de sucre glace. Secouer pour éliminer l’excès de sucre.

Déposer les biscuits sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé, en les aplatissant un peu. Laisser sécher à l’air libre environ 30 minutes.

Préchauffer le four à 160°C. Enfourner 25 minutes: les amaretti doivent être légèrement colorés et moelleux à coeur.

Conserver les biscuits dans une boîte en métal ou un sachet jusqu’à trois semaines.

(Source: Dolce, la pâtisserie à l’italienne, Laura Zavan.)

dolce

 

C’est un vrai délice, un vrai régal, j’adore! Alors lancez-vous, c’est très facile et très rapide à faire.

Je vous dis à très bientôt pour la recette que j’ai faite avec ces beaux amaretti…